Accédez à vos démarches
Retour
Fermer

ACCÈS
à vos démarches

Vous souhaitez ouvrir ou fermer un compteur d’eau, consulter vos factures…
Sélectionnez votre commune et vous serez redirigé vers le site de votre distributeur d’eau.

Choisir sur la carte
Ou
Acigné Bédée Bécherel Betton Bourgbarré Bréal-sous-Montfort Brécé Breteil Bruz Cesson-Sévigné Chantepie Chartres-de-Bretagne Chavagne Chevaigné Cintré Clayes Corps-Nuds Gevezé Goven Guichen (secteur Pont-Rean) Irodouer La-Chapelle-Chaussée La Chapelle-des-Fougeretz La Chapelle-Thouarault La Mézière La Nouaye Laillé Langan Le Rheu Le Verger L’Hermitage Melesse Miniac-sous-Bécherel Montgermont Montreuil-le-Gast Mordelles Nouvoitou Noyal-Chatillon-sur-seiche Orgères Pacé Parthenay-de-Bretagne Pleumeleuc Pont-Péan Rennes Romillé Saint-Armel Saint-Erblon Saint-Gilles Saint-Grégoire Saint-Jacques-de-la-Lande Saint-Pern Saint-Sulpice-la-Forêt Talensac Thorigné-Fouillard Vern-sur-Seiche Vezin-Le-Coquet Fermer
  Notre réseau  Ressources en eau  Aire d’alimentation de captage du Meu

Aire d'alimentation de captage du Meu

D’une longueur de plus de 87 kilomètres, le Meu prend sa source à Saint-Vran dans les Côtes d’Armor et de jette dans la Vilaine à Chavagne. De nombreux affluents (plus 550 km) composent ce bassin versant comme le Gaun, la Vaunoise, le Comper, le Serein et la Chèze. D’une superficie de 815 km2, le bassin versant du Meu s’étend sur 5 communautés de communes et une métropole. Plus de 92 000 habitants vivent sur ce territoire.

Le bassin versant du Meu présente une prise d’eau potable dans le Meu à Mordelles. Ce captage, classé captage prioritaire vis-à-vis des pesticides depuis 2011, est appelé à fournir des volumes d’eau importants dans les années à venir pour le bassin Rennais.

Bassin versant du Meu

La station de pompage du Meu

Située sur la commune de Mordelles, la station de pompage dans le Meu a été mise en service par la Ville de Rennes en 1975, en même temps que le barrage de la Chèze et l’usine de Villejean.

La prise d’eau de la rivière le Meu est dotée d’un périmètre de protection de captage depuis 1998.

Afin de sécuriser les prélèvements, une station d’alerte mesurant en continu la qualité de l’eau de la rivière le Meu et celle en provenance de la Chèze est venue compléter le dispositif en 2009.

Trois fonctions au sein d’un seul équipement

La station de pompage permet :

  • Le prélèvement d’eau dans le Meu et son refoulement vers l’usine de Villejean : la capacité est de 4 000 m3/h et l’autorisation de pompage est de 75 000 m3/j.
  • La surpression de l’eau en provenance du barrage de la Chèze : celle-ci est mise en œuvre quand le niveau du barrage est bas et/ou que les besoins en eau à l’usine de Villejean sont supérieurs à 2 800 m3/h.
  • Le prélèvement d’eau dans le Meu et son refoulement vers le barrage de la Chèze : la capacité est de 800 m3/h. Cette disposition est utilisée uniquement lors de fortes sécheresses hivernales ne permettant pas le remplissage naturel du barrage à partir de la Chèze et du Canut.

Les fonctions 1 et 2 peuvent être utilisées simultanément dans le respect de l’autorisation journalière de pompage de 75 000 m3/j.

B1-8 Station-De Pompage-du-Meu

Description de l’ouvrage

La station de pompage est constituée de 4 pompes identiques à vitesse variable d’un débit nominal de 1980 m3/h. Deux sont nécessaires pour assurer le refoulement vers Rennes, une troisième peut refouler vers la retenue de la Chèze et la quatrième permet un secours.
L’ouvrage comprend également des ballons antibéliers sécurisant la canalisation d’adduction, et un groupe électrogéne.

La station d’alerte dans le Meu permet de mesurer en continu la température, le pH, la conductivité électrique, l’oxygène dissous, et les nitrates. Elle comprend également un préleveur d’échantillons pour des analyses plus complètes (phosphore total et ortho-phosphates notamment) lors des transferts d’eau vers la Chèze. Par ailleurs, une membrane de détection de la présence d’hydrocarbures est installée au droit du prélèvement.

Un potentiel de prélèvement gage de sécurité pour l’avenir

Les études menées en 2006 ont montré que la Collectivité Eau du Bassin Rennais disposait avec le Meu d’une ressource sous utilisée. Le potentiel de prélèvement est compris entre 12 000 000 de m3 en année sèche et 22 000 000 de m3 en année normale pour un prélèvement moyen de 1,1 millions de m³ par an.

La mise en place d’une station d’alerte en 2009 et la restructuration de l’usine de Villejean depuis 2012 permettent aujourd’hui à la Collectivité d’utiliser pleinement ce potentiel pour couvrir l’augmentation des besoins en eau des années à venir.

Un programme de protection piloté par le Syndicat Mixte du bassin versant du Meu

C’est le Syndicat Mixte du bassin versant du Meu qui œuvre pour la protection des eaux et des milieux aquatiques sur ce grand bassin versant de 630 km2 parcouru par le Meu et ses affluents (Garun, Serein, Chèze).

Depuis sa création en 1979, le syndicat s’investit dans la restauration et l’entretien des cours d’eau. En 1997, sa compétence a été élargie pour accompagner la profession agricole, les communes et les particuliers à préserver la ressource : mise en conformité des exploitations agricoles, incitation à la réduction de consommation des produits phytosanitaires  recréation et restauration de talus dans le cadre du programme Breizh bocage.

Du point de vue réglementaire, dans le cadre de la procédure « captage prioritaire », l’arrêté préfectoral du 19 octobre 2011 interdit l’utilisation de produits phytosanitaires contenant de l’acétochlore, de la diméthénamide-P, du S-métolachlore pour le désherbage du maïs, de l’isoproturon pour les céréales, du mécoprop et du mécoprop-P pour les terrains de football.

B3-62 desherbage mecanique ok

De petits périmètres de protection au sein d'un très grand bassin versant

Les périmètres de protection autour de cette prise d’eau sont très petits (180 ha) comparés à l’importante surface du bassin versant. Cela témoigne du faible relief de cette vallée alluviale, limitant les transferts rapides d’eau superficielle.

Avec l’aide du SMG 35, la Collectivité Eau du Bassin Rennais suit régulièrement la bonne application des prescriptions de l’arrêté préfectoral de protection du captage. Chaque année, des tournées de surveillance sont effectuées. Le peu d’infractions constatées sur cette zone au paysage prairial souligne la bonne connaissance des servitudes des périmètres par les riverains et exploitants agricoles.

B3-63 meu abreuvement ok

Le plus grand bassin versant des captages du Bassin Rennais

Située à 69 km en aval de la source du Meu, la prise d’eau de Mordelles se trouve à l’exutoire d’un vaste bassin versant de 630 km2. Parmi les 12 captages de la Collectivité Eau du Bassin Rennais, c’est celui qui a le plus grand bassin versant.

700 exploitations agricoles principales à dominante laitière (60%), porcine (25%) et avicole (8%) occupent seulement 60% de l’espace. La surface de forêt est en effet plus importante que sur d’autres bassins, avec la forêt de Paimpont. Enfin 14 entreprises agroalimentaires sont présentes sur les 4 pôles de Montauban, Montfort, St Méen et Trémorel.

Appelée à satisfaire les besoins futurs liés à l’augmentation de la population attendue dans le Bassin Rennais d’ici 2020 et au-delà, la prise d’eau de Mordelles n’est utilisée que depuis récemment, grâce à la nouvelle filière de traitement des boues de l’usine de Villejean répondant à la problématique posée par l’eau du Meu  très chargée en matières organiques et en matières en suspension.

Bassin Versant du Meu