Accédez à vos démarches
Retour
Fermer

ACCÈS
à vos démarches

Vous souhaitez ouvrir ou fermer un compteur d’eau, consulter vos factures…
Sélectionnez votre commune et vous serez redirigé vers le site de votre distributeur d’eau.

Choisir sur la carte
Ou
Acigné Bédée Bécherel Betton Bourgbarré Bréal-sous-Montfort Brécé Breteil Bruz Cesson-Sévigné Chantepie Chartres-de-Bretagne Chavagne Chevaigné Cintré Clayes Corps-Nuds Gevezé Goven Guichen (secteur Pont-Rean) Irodouer La-Chapelle-Chaussée La Chapelle-des-Fougeretz La Chapelle-Thouarault La Mézière La Nouaye Laillé Langan Le Rheu Le Verger L’Hermitage Melesse Miniac-sous-Bécherel Montgermont Montreuil-le-Gast Mordelles Nouvoitou Noyal-Chatillon-sur-seiche Orgères Pacé Parthenay-de-Bretagne Pleumeleuc Pont-Péan Rennes Romillé Saint-Armel Saint-Erblon Saint-Gilles Saint-Grégoire Saint-Jacques-de-la-Lande Saint-Pern Saint-Sulpice-la-Forêt Talensac Thorigné-Fouillard Vern-sur-Seiche Vezin-Le-Coquet Fermer
  Notre réseau  Infrastructures  Les châteaux d’eau

Les châteaux d’eau

Qu’ils s’appellent château d’eau, réservoir d’eau ou encore bâche de stockage, ces ouvrages sont indispensables pour stocker l’eau potable avant sa distribution. La Collectivité Eau du Bassin Rennais dispose d’une cinquantaine d’ouvrages de stockage de l’eau potable situés à proximité des usines de production ou le long des adductions.

reservoir haut gallet

Qu'est-ce qu'un château d'eau ?

Ce type d’ouvrage est un élément essentiel dans la gestion de l’eau potable. Sa fonction première est de stocker une eau en quantité et en qualité optimale pour la distribuer aux usagers.

Un réservoir est généralement situé sur le point haut d’un secteur géographique et à une hauteur suffisante afin d’obtenir une pression confortable en tout point de réseau. Il peut être enterré ou aérien.

Son fonctionnement est simple : l’eau produite en usine est envoyée par pompage dans les cuves de l’ouvrage. Cette même eau s’écoule ensuite de manière gravitaire par le réseau de distribution.

Quelques ouvrages emblématiques

Le plus ancien : le réservoir des Gallets

La construction du premier réservoir des Gallets, au nord-est de Rennes, correspond à l’arrivée des eaux de l’aqueduc historique de la Minette en 1884.

Cette cathédrale de l’eau est un ouvrage enterré de 14 000 m³ entièrement construit en pierres maçonnées.

Afin de faire face à l’accroissement de la consommation de l’eau à Rennes, ce premier ouvrage est complété :

  • En 1914, par un ouvrage de conception similaire d’une capacité de 20 000 m³.
  • En 1932, par un réservoir souterrain, en béton armé cette fois, d’une capacité de 28 000 m³.

Par la suite, et du fait d’une urbanisation dans des secteurs d’altitude plus élevée que le centre historique de Rennes, un réservoir aérien, dit château d’eau, est construit sur le site en 1974. D’une capacité de 5 000 m3, il permet de distribuer l’eau 20 mètres plus haut que ses prédécesseurs.

Le plus haut : le réservoir de Bruz – Champ Fleury

Le réservoir le plus haut de par sa construction se situe au nord-est de Bruz et est accolé à l’usine de production de Champ Fleury.

Construite en 1972, cet ouvrage mesurant 53 mètres de hauteur et jusqu’à 21 mètres de diamètre se distingue par deux parties :

  • La tour d’une hauteur de 39 m équipée des canalisations d’alimentation et de distribution du réservoir et d’un escalier.
  • La cuve conique d’une hauteur de 14 m peut contenir jusqu’à 1 500 m3 d’eau soit plus de 10 fois la consommation annuelle d’un foyer en France.

Ce château d’eau a été érigé à cette hauteur afin de compenser la basse altitude du secteur. Il a, par ailleurs subit, une réhabilitation total en 2017 pour un montant de 400 000 €HT.

 

La plus grande capacité : le réservoir de Rennes- Villejean

En plus des réservoirs souterrains des Gallets regroupant une capacité totale de 62 000 m3, le château d’eau de Rennes situé sur le site de production de Villejean développe une capacité de stockage de 12 000 m3 répartie en deux cuves hautes et une cuve basse. Il fonctionne en équilibre avec le réservoir aérien des Gallets de 5 000 m3.

Cet ouvrage construit en 1964, centre névralgique de la distribution de l’eau de la Collectivité, alimente d’une part Rennes et d’autre part certains réservoirs aériens répartis dans la métropole.

La résistance de cet ouvrage au poids de l’eau stockée est notamment renforcée par une construction particulière, la précontrainte. Dans le cas présent, cette technique a consisté à mettre en tension le béton dès la construction par un système de câblage mis en ceinture autour des cuves.

Les plus atypiques :

  • Le réservoir de Pacé

Ce réservoir construit en 2004 peut contenir jusqu’à 1 400 m3 d’eau potable. Il est approvisionné par la conduite d’adduction de Rophémel et alimente la ville de Pacé. La volonté a été d’intégrer au mieux cet ouvrage particulier dans un paysage urbain qu’est la ZAC rive Ouest à Pacé.

Cet ouvrage est atypique de par sa conception et est unique en France.

  • Les réservoirs de Talensac et Bécherel

Ces deux châteaux d’eau, construits à la fin des années 60, ont la particularité d’être recouverts d’un parement de pierre et s’inscrivent dans l’architecture historique de ces deux communes. Leur capacité est de 200 m3 pour celui de Talensac et 300 m3 pour celui de Bécherel.