Accédez à vos démarches
Retour
Fermer

ACCÈS
à vos démarches

Vous souhaitez ouvrir ou fermer un compteur d’eau, consulter vos factures…
Sélectionnez votre commune et vous serez redirigé vers le site de votre distributeur d’eau.

Choisir sur la carte
Ou
Acigné Bédée Bécherel Betton Bourgbarré Bréal-sous-Montfort Brécé Breteil Bruz Cesson-Sévigné Chantepie Chartres-de-Bretagne Chavagne Chevaigné Cintré Clayes Corps-Nuds Gevezé Goven Guichen (secteur Pont-Rean) Irodouer La-Chapelle-Chaussée La Chapelle-des-Fougeretz La Chapelle-Thouarault La Mézière La Nouaye Laillé Langan Le Rheu Le Verger L’Hermitage Melesse Miniac-sous-Bécherel Montgermont Montreuil-le-Gast Mordelles Nouvoitou Noyal-Chatillon-sur-seiche Orgères Pacé Parthenay-de-Bretagne Pleumeleuc Pont-Péan Rennes Romillé Saint-Armel Saint-Erblon Saint-Gilles Saint-Grégoire Saint-Jacques-de-la-Lande Saint-Pern Saint-Sulpice-la-Forêt Talensac Thorigné-Fouillard Vern-sur-Seiche Vezin-Le-Coquet Fermer
  Nos actions pour l’environnement  Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables

La production et le transport de l’eau potable sont un poste important de dépenses énergétiques. En 2018, près de 13 350 000 KWh ont été consommés pour satisfaire les besoins en eau.

Deux installations permettent d’améliorer le bilan carbone : la centrale photovoltaïque à Villejean et la centrale hydroélectrique à Rophémel.

Un litre d’eau potable du réseau public demeure toutefois beaucoup moins consommateur d’énergie qu’un litre d’eau en bouteille.

La Collectivité Eau du Bassin Rennais met en œuvre depuis des années, des actions pour diminuer son empreinte énergétique :

  • Elle inscrit un critère “consommation électrique” dans ses marchés publics de travaux,
  • Ses équipements économes sont éligibles à des primes de Certificat d’Économie d’Énergie,
  • Elle produit des énergies dites “vertes” : solaire, hydroélectricité et biomasse.

La centrale photovoltaïque à Villejean

Dans le cadre de la modernisation de la tête de filière en 2012, des panneaux photovoltaïques ont été mis en place sur la toiture du bâtiment Pulsazur Ò à Villejean.

Cette centrale se compose de 369 panneaux actifs et 3 panneaux inertes de type Polycristallin pour une puissance totale de 99,63 KWc, posé sur un système d’intégration pour une surface totale de 618 m². En 2018, plus de 110 000 KWh ont été produits et revendus à EDF au prix de 28.38 €/KWh. Cette centrale couvre 4% des consommations de l’usine de Villejean à Rennes.

Des panneaux photovoltaïques pour produire de l'énergie renouvelable

Une centrale hydroélectrique à Rophémel

Le barrage de Rophémel, et sa centrale hydro-électrique, ont été construits entre 1931 et 1938, par la Société Hydro Électrique de la Haute Rance, dans le but d’exploiter la force motrice du cours d’eau de la Rance.

L’entreprise EDF a repris l’exploitation du site à partir de 1946, sous la forme d’une concession jusqu’au 31 décembre 2012, puis a continué de l’exploiter jusqu’au 15 juin 2015, dans le cadre d’une réquisition de l’État.

La Collectivité Eau du Bassin Rennais déjà propriétaire de l’usine de production d’eau potable de Rophemel s’est montrée intéressée pour l’acquisition du barrage et de la centrale de Rophemel essentiels pour sa production d’eau.

En devenant propriétaire de cette centrale le 15 juin 2015, la Collectivité a souhaité lancé un programme de modernisation de cette production d’énergie verte en replaçant une des deux turbines pour un montant des travaux proche des 2 000 000 €.

La nouvelle turbine hydraulique d’une puissance de 2 450 KW, de type Kaplan à axe vertical, sera alimentée par une chute brute d’environ 23 mètres. Avec un débit d’équipement de 13,5 m3 par seconde (débit d’eau maximum qui peut passer dans la machine). La turbine mise en service fin 2019 sera en capacité de produire 2 580 000 KWh (environ 1800 KWh par heure sur un prévisionnel de 1 382h) principalement entre novembre et mars soit l’équivalent de 19% des besoins en énergie de la Collectivité Eau du Bassin Rennais ou 1300 foyers (sans chauffage électrique).

la nouvelle turbine hydroélectrique posée en 2019

Valorisation de la biomasse

Sur les terrains acquis autour de ses captages d’eau potable, la Collectivité Eau du Bassin Rennais développe une politique de gestion des milieux naturels, permettant le maintien d’écosystèmes en bonne santé et garantissant une épuration naturelle et efficace de l’eau avant prélèvement.

Cette gestion engendre la production d’une biomasse non négligeable, notamment en bois et en herbe, issus des plantations et des prairies. Une réflexion est en cours afin de valoriser ces produits via différentes filières : bois buche, plaquette bois énergie et méthanisation.

Le bois est autant que possible conditionné en buches ou buchettes, puis vendu à des particuliers locaux. Les volumes de bois produits vont fortement augmenter dans les 20 prochaines années en particulier du fait des premiers travaux d’éclaircies dans les forêts du site des Drains du Coglais. Une réflexion est actuellement en cours sur la valorisation économique en impliquant l’intégration de filières courtes via par exemple des contrats d’approvisionnement pour des ventes de bois sur pied.

La méthanisation est encore au stade de la réflexion aujourd’hui. Elle concerne l’herbe fauchée en fin d’été (pour préserver les écosystèmes) qui ne présente pas d’intérêt pour l’alimentation des élevages proches (foin).