Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Les énergies vertes

 

La production et le transport de l'eau potable sont un poste important de dépenses énergétiques. En 2013, près de 10 600 000 KWh ont été consommés pour satisfaire les besoins en eau.

Un litre d'eau potable du réseau public demeure toutefois beaucoup moins consommateur d'énergie qu'un litre d'eau en bouteille.

La Collectivité Eau du Bassin Rennais met en œuvre depuis des années, des actions pour diminuer son empreinte énergétique :

  • Elle inscrit un critère "consommation électrique" dans ses marchés publics de travaux,
  • Ses équipements économes sont éligibles à des primes de Certificat d’Économie d’Énergie,
  • Elle produit des énergies dites "vertes" : solaire, hydroélectricité et biomasse.

 

Imprimer E-mail

Réduction des consommations électriques

 15 07 07 Solferino CompteurEau 05 webDans le cadre de ses marchés publics, la Collectivité intègre systématiquement un critère "consommation électrique" lors de la notation des entreprises. Ainsi, pour les chantiers de restructuration d'usines de traitement ou d'installations de pompage, l'engagement du constructeur sur les consommations électriques est pris en compte. Ce coût de la consommation électrique est calculé sur 15 ans puis il est additionné au montant de l'investissement pour la comparaison des offres. Cette méthode a conduit à retenir des offres plus couteuses en matière d'investissement, mais avec un temps de retour acceptable grâce aux économies d'énergie associées.

De plus, La Collectivité a un rôle actif et incitatif dans le choix d'équipements, notamment sur la classe d'efficacité des équipements mis en œuvre, afin de valoriser des investissements éligibles à des certificats d'économies d'énergie (CEE). À fin 2013, la Collectivité est bénéficiaire d’un encours de 23 420 282 KWh CUMAC de CEE.

 

Imprimer E-mail

Une centrale photovoltaïque à Villejean

 photovoltaiques villejean webLors de la restructuration de l'usine de Villejean, la Collectivité Eau du Bassin Rennais a profité d'une orientation propice d'un des deux bâtiments à construire pour installer sur sa toiture des panneaux photovoltaïques. L'installation, mise en service en juillet 2012, se compose de 403 panneaux sur une superficie de 656 m² pour une puissance de 99 960 KW.

L'investissement de 565 000 € H.T a été intégralement pris en charge par la Collectivité. La Collectivité se rémunère sur une revente totale de la production à 28.38€/kWh.

 

Imprimer E-mail

Une centrale hydroélectrique à Rophémel

 

L'usine hydroélectrique de Rophémel depuis le barrageLe barrage de Rophémel, et sa centrale hydro-électrique, ont été construits dans les années 30, par la Société Hydro Électrique de la Haute Rance, dans le but d’exploiter la force motrice du cours d’eau de la Rance.

EDF a repris l’exploitation du site à partir de 1946, sous la forme d’une concession jusqu’au 31 décembre 2012, puis a continué de l'exploiter jusqu'au 15 juin 2015, dans le cadre d'une réquisition de l'État.

La centrale est actuellement équipée de deux turbines hydrauliques, de type Kaplan à axe vertical, alimentées par une chute brute d’environ 23 mètres. Avec un débit d’équipement de 13,5 m3 par seconde (débit d'eau maximum qui peut passer dans la machine), les turbines produisent 2 650 kW à une vitesse de rotation de 375 t/mn.

En devenant propriétaire du barrage de Rophémel, la Collectivité a décidé de maintenir la production de cette énergie verte et de moderniser l’installation qui date de l’origine de construction de la centrale.

 

Lire la suite : Une centrale hydroélectrique à Rophémel
Imprimer E-mail

Valorisation de la biomasse

 

biomasseSur les terrains acquis autour de ses captages d’eau potable, la Collectivité Eau du Bassin Rennais développe une politique de gestion des milieux naturels, permettant le maintien d’écosystèmes en bonne santé et garantissant une épuration naturelle et efficace de l’eau avant prélèvement.

Cette gestion engendre la production d’une biomasse non négligeable, notamment en bois et en herbe, issus des plantations et des prairies. Une réflexion est en cours afin de valoriser ces produits via différentes filières : bois buche, plaquette bois énergie et méthanisation. Le principe est de maximiser la valorisation économique de cette biomasse, impliquant l’intégration de filières courtes.

Le bois est autant que possible conditionné en buches ou buchettes, puis vendu à des particuliers locaux. Le reste du bois (branchages) est déchiqueté pour alimenter les chaudières bois énergie. À titre d’exemple, 350 tonnes de bois provenant des terrains de la Collectivité Eau du Bassin Rennais ont rejoint la centrale de cogénération biomasse de Rennes à l’hiver 2014-2015. Cela équivaut à une production de 775 MWh.

La méthanisation est encore au stade de la réflexion aujourd’hui. Elle concerne l’herbe fauchée en fin d’été (pour préserver les écosystèmes) qui ne présente pas d’intérêt pour l’alimentation des élevages proches (foin).

 

 

Eau du Bassin Rennais Collectivité
2, rue de la Mabilais - CS 94448 - 35044 Rennes Cedex
Tél. : 02 23 62 11 35     Fax : 02 23 62 11 39        cont@ct

Mentions légales-Crédits - Accès éditeur - Plan du site